En avril 2015, le collectif Sauf Le Dimanche était en résidence à Nil Obstrat pour travailler la reprise de leur création Appel d’Air.

« Appel d’air conte une histoire poétique et sensuelle mêlant danse aérienne, ancrage au sol et composition musicale. Provoqués au hasard d’une rencontre, un homme et une femme sont embarqués dans une situation «renversante». Alors que tout les oppose et que leur relation semble vouée à l’échec, nos personnages se retrouvent pris entre 2 mondes, attraction et répulsion, vertical et horizontal, cherchant comment évoluer ensemble : ils se frôlent, se heurtent, s’attrapent, s’échappent… Qu’on-t-il à apprendre l’un de l’autre ? Comment échapper à leurs frustrations ? Comment s’extraire d’une situation à priori impossible sans que chacun ne retourne vers sa solitude ? Le musicien-compositeur, tire les ficelles de cette relation triangulaire et orchestre la rencontre par un jeu de coïncidences sonores et d’accidents musicaux, influant directement sur leur destinée….
Appel d’air parle de fantasme, de désirs, de tentatives de s’extraire de soi et de ses contraintes pour aller vers l’autre. Par le biais d’une relation chorégraphique et amoureuse, ils tenteront de s’apprivoiser afin que de leurs différences naisse un équilibre fragile. »

www.saufledimanche.com

Related Images:

Categories: Résidences 2015

Comments are closed.