En juillet 2015, Sandra Ancelot et Vincent Van Tilbeurgh sont venus en résidence à Nil Obstrat pour poursuivre leurs expérimentations de dessin aérien.
La compagnie revient agrandie en résidence quelques semaines au printemps 2016.

« La performance dessinée fait apparaître, par une succession de passages, la matérialisation d’un mouvement en une forme graphique.

Le dessinateur est articulé par le porteur. Il peut être un simple instrument de dessin comme « un corps-pinceau », ou il peut prendre les commandes du tracé graphique, par les impulsions d’une course, d’un saut, d’un jeté qui génèrent des ballants et des mouvements hélicoïdaux.

Celui qui dessine n’est pas celui qui voit. Celui qui voit n’est pas celui qui dessine.
Les vols s’effectuent par la mécanique du contrepoids et se conjuguent avec des actions de lancés de couleurs, dispersions de pigments, pluies.
L’investissement de l’espace aérien avec le vol est issue du désir de chercher une accroche dans l’espace qui sur-plombe la surface du dessin.
 (…)
Cette forme d’expression est ouverte et en mouvance, tant dans les recherches de ses propres écritures que dans ses questionnements de l’espace en trois dimensions, la mise dans le regard de la construction du dessin, l’empreinte des mouvements transformés en une forme graphique. »
Plus d’infos: sandraancelot.eu/fr
 2015
2016

Related Images:

Comments are closed.