Un projet construit autour de la diversité :

  • Des disciplines artistiques pour sensibiliser à la diversité des arts dans l’espace public : arts de la rue, cirque …..
  • Des publics pour favoriser les échanges culturels et intergénérationnels : enfants (via les écoles, accueils de loisirs), adolescents (via la Sauvegarde), les familles (MDQ, centre socio-culturels…)
  • Des lieux et des temps de vie pour toucher le plus possible de personnes différentes: dans les quartiers (structures partenaires et espaces publics – rues, places-) et en dehors (Ile de loisirs, Vitry, Nanterre), en soirée, l’après-midi ou les week-ends.
  • Des actions proposées pour une meilleure adaptation et appropriation du projet par les habitants : ateliers de pratique artistique, soirées débats, temps forts festifs avec spectacles, sorties culturelles, interventions dans les établissements scolaires…
  • Des partenaires pour co-construire un projet au plus près des réalités du terrain et favoriser les synergies territoriales : villes, maisons de quartiers/centres socio-culturels, bailleurs, artistes, structures sociales, établissements scolaires, associations…

Partenaires du projet

La Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, le CGET, la DRJSCS, la DRAC IDF

Les villes de Cergy, Éragny, Pontoise, Vauréal et Neuville

La Maison de quartier Axe Majeur Horloge, la Maison de quartier des Dix Arpents, le centre socio-culturel des Louvrais, le centre socio-culturel l’Agora, la Maison de la jeunesse des Toupets et l’Ile de loisirs

Les Conseils citoyens d’Éragny et de Pontoise et l’Amicale des locataires Pontoise 4

Les bailleurs sociaux Domaxis, Efidis, Erigère, France Habitation, ICF Habitat La Sablière, Logis Social du Val d’Oise, Osica, Val d’Oise Habitat, l’APES

Le CAUE 95, La Sauvegarde 95 et l’Espace Césame, la Fédération des Centres Sociaux 95, Du côté des femmes, Genre et ville, l’AJEF 95, Espaces et lumières

Art Osons, Ateliers Arrosés, FMR Récup Design, L’Atelier des Petits Photographes, Les Armoires Pleines, les Incroyables Comestibles, I love tricot, b.a-BA

L’école des Dix Arpents, l’école des Toupets, le collège des Toupets, le lycée Camille Claudel

Les compagnies Une peau rouge, Colokolo, Lézards bleus, Banane Cerise, Altitude, le Collectif bim, le Collectif de la bascule et Noémie Armbruster

ARTS DE LA RUE / ARTS DU CIRQUE

La Cie marocaine Colokolo a animé des ateliers de cirque pour le quartier des Louvrais de Pontoise, au Centre Nil Obstrat et en pieds d’immeubles. Les jeunes ont ainsi pu s’initier à différentes techniques de cirque : acrobatie, objets d’équilibre, trampoline, manipulation d’objets ou encore, pyramides humaines. Les habitants du quartier ont ensuite pu assister à leur dernière création « Derby », une parodie acrobatique de match de foot lors du temps fort rue de Bourgogne à Pontoise.

Le Collectif Bim est venu animer des ateliers artistiques aux Toupets de Vauréal en vue de préparer une performance ludique avec les enfants du quartier. Leur démarche, basée sur la création d’images et de situations poétiques à partir du détournement du mobilier urbain, a permis aux enfants de voir leur quartier autrement  et participer à une expérience de création artistique collective.

LAND-ART

C’est quoi ? Le land art est une forme artistique qui utilise uniquement des d’éléments naturels pour dessiner des motifs et créer des œuvres, souvent éphémères, en espaces extérieurs.  

Des ateliers d’initiation au land art ont été proposés dans les quartiers des Toupets et des Dix Arpents. Aux Dix-Arpents à Éragny, les habitants des 10 Arpents ont pu réaliser une œuvre de land-art en forme de mandala devant l’école avec les artistes de l’association b.a-BA.

Aux Toupets à Vauréal, les élèves de CP et CE1 de l’école des Toupets ont découvert le land-art avec Charlotte Luthringer du CAUE 95. Après avoir glané des matériaux naturels (morceaux de bois, feuilles, fleurs…) autour de l’école, ils ont imaginé et dessiné des maisons végétales avec ces matériaux.

ARTS PLASTIQUES URBAINS

A Cergy, les artistes des collectif Ateliers Arrosés et Les Armoires Pleines ont animé des ateliers artistiques réguliers en mai et juin afin de décorer l’avenue des Genottes à Cergy avec différente techniques : origami, tape-art, tampons ou encore installation de collages en trompe-l’œil.

L’association I love tricot a également contribué à habiller le quartier en installant du tricot de rue sur les arbres de l’avenue et de la place des Genottes.

A Éragny et Vauréal, l’association FMR Récup design a fabriqué des mobiles créatifs à partir de matériaux recyclés à suspendre dans les arbres pour décorer la rue.

Enfin un arbre à palabre en fer forgé a été imaginé et réalisé par un groupe d’adolescentes des Toupets à l’Espace Césame à Éragny en partenariat avec la Sauvegarde 95. L’arbre a été exposé dans chacun des temps forts pour collecter des mots d’habitants des quatre quartiers.

ARCHITECTURE / SCULPTURE

Charlotte Luthringer du CAUE a animé des ateliers de construction de maquettes en juin aux Toupets pour sensibiliser les enfants du quartier à l’architecture et à la ville durable. Elle  a également animé des ateliers photomontage en pop-up en mai à Cergy à partir de photos des quartiers.

L’association b.a-BA a quant a elle travaillé sur des sculptures en papier avec les enfants de l’accueil de loisirs l’Escapade.

PHOTOGRAPHIE

En avril, mai et juin, la photographe Justine Montmarché a su raviver le charme des procédés anciens de photographie en initiant les habitants des quatre quartiers à la cyanotypie. Après la 1ère étape des prises de vues, les participants ont pu découvrir les étapes de création de négatifs et de développement des tirages. Les photos ont été exposées sur l’arbre à palabre lors de chaque temps fort.

C’est quoi la cyanotypie ? La cyanotypie est l’une des plus anciennes techniques photo. Grâce à l’utilisation de produits chimiques et l’exposition aux rayons ultraviolets, on obtient des tirages bleus cyan.

La photographe a également animé un atelier photo dans le quartier des Toupets à Vauréal à partir de l’œuvre du photographe Robert Doisneau. Les enfants se sont amusés à reprendre les postures des enfants photographiés par Robert Doisneau en cherchant à retrouver des décors similaires (mobiliers urbains, perspectives…) et ont été pris en photos par leurs parents.

Vous pouvez retrouvez un article sur le site de « l’atelier des petits photographes » initié par Justine Montmarché.

STREET-ART

A Éragny, un groupe d’adolescentes mobilisées par les éducateurs de la Sauvegarde ont réalisées une œuvre en graffiti sur le patrimoine du bailleur VOH dans le quartier des Dix Arpents. Encadrées par le collectif Art Osons, elles ont été parties prenantes du processus de décision et de création de l’œuvre pendant trois ateliers auxquels d’autres jeunes du quartier ont pu participer pour s’initier au graffiti.

A Pontoise, le graffeur Gildo a animé des ateliers avec les jeunes du quartier pour décorer la porte du local LCR situé en pieds d’immeubles et destiné à devenir un local associatif.

Lors des temps forts à Éragny et Pontoise, des initiations au graffiti ont également été proposées aux habitants.

PROJET DES BTS DU LYCÉE CAMILLE CLAUDEL

Associés au projet « rues aux enfants, rues pour tous », les étudiants en BTS design d’espace du lycée Camille Claudel de Vauréal ont été sensibilisés aux problématiques de l’espace public à travers des interventions de professionnels (artistes, architecte, médiateur culturel) et des ateliers de lecture de la ville ou de détournement d’usages.

Ils ont participé à deux ateliers avec Charlotte Luthringer du CAUE 95, un atelier pour apprendre à  » lire la ville  » (paysage sonore, marche à l’aveugle dans le quartier…) et un atelier photo de jouets dans la ville. Ils ont également rencontré le Collectif Bim et pu découvrir leur démarche le temps d’un atelier. Dans le cadre de leur projet de fin d’études, ils ont réfléchi à des propositions de dispositifs artistiques ludiques et originaux dans le quartier.

SOIRÉES DÉBATS

En mai, Nil Obstrat a organisé une soirée débat sur la place des femmes dans l’espace public en partenariat avec l’association Du côté des femmes. Pour l’occasion, une représentante de l’association Genre et Ville a pu intervenir et animer le débat. Puis les personnes présentes ont pu écrire et installer dans la rue des plaques de rue avec des noms de femmes qu’elles admiraient afin de sensibiliser les habitant-e-s à la visibilité des femmes dans l’espace public.

Début juin, deux soirées débats sur les problématiques liées à l’espace public (art, citoyenneté, sécurité, mobilité, propreté…) ont été organisées à la Maison de quartier des Louvrais. Animées par la Fédération des Centres sociaux 95, les participants ont pu débattre dans un cadre convivial grâce aux outils du photolangage et du débat mouvant, sans oublier les bons petits plats apportés par chacun!

SORTIES CULTURELLES

Le 4 juin, Nil Obstrat et l’association Aquarel ont accompagné des familles des Louvrais au festival Parade(s) à Nanterre à la découverte des arts de la rue et du cirque. Petits et grands ont pu assister aux spectacles des artistes et compagnies Art Osé, Stefano Di Renzo, Kumulus et Vincent Warin et même ramener des souvenirs photos!

Le 24 juin, Nil Obstrat et le service prévention de la Sauvegarde d’Éragny ont emmené les adolescentes des Dix Arpents qui ont réalisé la fresque avec le collectif Art Osons à Vitry sur Seine pour une balade urbaine dans cette capitale du street-art. Guidées par Jean-Philippe Trulla de l’association Vitryn’urbaine, les adolescentes ont pu développer leur connaissances sur l’art urbain et voir les œuvres de nombreux artistes.

 

Vous pouvez jeter un oeil sur le bilan 2017 de Rues aux enfants, Rues pour tous ici !

 

Retour en images sur l’édition 2017